PAGE ECONOMIQUE

Publié le par Maisondeliza

Strepsiade


(..) Pas un de mes créanciers qui ne jure qu'il va déposer caution contre moi pour m'écraser et m'écrabouiller ! Moi, ce que je demande, c'est modéré, c'est honnête:

-"Ecoute mon bon, coupons la poire en trois:

un tiers, je ne te paie pas, pour le second, donne-moi un délai,

et ce qui reste tiens-m'en quitte !"


Extrait de : "Les Nuées" d'Aristophane

 

 

manif-PAME.jpg

Photo de Paule C.

 

 NDLR


Dommage  qu' Aristophane ne soit pas au FMI 

Publié dans les amis d'Aristophane

Commenter cet article

lehatitia 07/02/2011 21:28



depuis tout à l'heure j'explore ton chez toi virtuel ! tu es callée dans beaucoup de choses (manuelles et intellectuelles) ! tu as beaucoup de connaissances sur des textes que j'ignorai jusqu'à
maintenant leur existance (pauvre de moi !) tu es une invitation à voyager en tous les cas liza ! j'ai vu les photos de ta maison, et elle me donne envie de venir, je me suis du coup inscrite à
ta NL , un petit morceau de la grèce arrivera donc à chaque fois chez moi, et c'est tant mieux !!! en tous les cas : bravo et continue bien .... biz !



Maisondeliza 07/02/2011 21:54



C'est gentil tout ce que tu me dis là. Je ne sais pas si je suis calée mais je m'intéresse à plein de choses c'est tout. Si un jour tu veux venir en Grèce comme ça tu sauras où trouver des
renseignements. Bienvenue dans la Maison de Liza et à bientôt .



litteratus 20/08/2010 14:01



la situation est compliquée en effet !



Maisondeliza 20/08/2010 21:33



Compliquée pas pour tout le monde !



Opium 15/08/2010 15:42



L'homme est bien versatile... La femme aussi, mais là on dit qu'elle n'a pas de suite dans les idées)...
En effet, dans tes premiers articles, nous étions tous à nous plaindre que les enseignements d'Aristophane n’avaient pas été compris jusqu'à ce jour, en particulier en ce qui concerne l'inutilité
de la guerre...
Alors pour nous montrer notre erreur, tu nous offres une leçon qui est parfaitement appliquée, par ceux qui l'on comprise...
Prenons par exemple nos salaires (ou notre retraite, pour ceux qui ont la change de la toucher), et bien, la règle des 3 tiers s'applique : un tiers pour les charges, un tiers pour les impôts, et
tu peux essayer de survivre avec le dernier tiers...
Prenons un autre exemple, les bénéfices (faramineux diront les envieux qui n'ont pas placé leur argent en bourse) des grandes sociétés... Notre Président a proposé d'appliquer la règle des tiers,
un tiers pour les actionnaires, une tiers en réinvestissement par l'entreprise et un tiers en intéressement pour les employés.
Et bien cette règle est parfaitement appliquée en ce qui concerne le premier tiers... Mais, ils avaient aussi pris en compte la notion de "taille des
tiers" développée par César (le notre, le père de Marius, pas Jules)...




Maisondeliza 15/08/2010 22:07



Toute cette démonstration permet de faire un parallèle entre Aristophane et Pagnol. Intéressant!



Jacqueline/Mina 04/08/2010 17:17



tu m'as enlevé les maux (non les mots) de la bouche!!



martine 02/08/2010 18:27



Aristophane est vraiment le père de tous nos "pères humoristiques" !



Maisondeliza 07/08/2010 14:05



L'ancêtre quoi !