LES ACHARNIENS

Publié le par Maisondeliza

Les Acharniens ont été joués en 425 avant JC

Cette pièce a été écrite et représentée en pleine guerre entre Sparte et Athènes.

  Aristophane est un partisan acharné de la paix .

Cette pièce attira un public extrêmement nombreux

qui pendant quelques heures riait de bon coeur,

à l'abri  du conflit qui faisait rage.


L'argument de la pièce est simple :


  Puisque la communauté des Athéniens  veut la guerre,  un homme seul,

Dicéopolis,  va aller négocier sa propre paix avec l'ennemi.


Au début de la pièce,  Dicéopolis est seul devant une assemblée désertée.

Il a tenté de dénoncer les imposteurs, les profiteurs de la guerre mais rien n'y a fait.

Il manque même  se faire lyncher par les charbonniers du bourg  d'Acharnes.

Mais Dicéopolis va arriver à renverser la situation.

Il fera fi de tous les embargos et parviendra à faire venir des denrées rares sur Athènes ce qui aura pour conséquence de se faire porter en triomphe par le peuple.

 


D--m--ter.jpg

 

 

"Je ne veux plus de Guerre , et lui tiendrai toujours ma porte close;

et à ma table je ne l'admetrrai plus à chanter nos refrains,

jamais ! C'est une brute avinée, une intruse qui vient tirer bordée aux frais de braves gens qui auraient tout pour être heureux ! 

Elle a fait mille horreurs chez nous, charivaris, bagarres, pots cassés!

Moi je lui prodiguais les risettes :

"Bois donc! Prends tes aises ! Tiens, vide le verre de l'amitié!

Elle, de plus belle, faisant flamber nos échalas et nous brutalisant,

saccageait les vendanges de nos vignes!

 

(Le Choeur - Extrait des Acharniens d'Aristophane )

 


ciel-soir--e-copie-1.JPG

 

 

 

 

"Le théâtre, dernière expérience collective"

(Laurent Terzieff)

Publié dans les amis d'Aristophane

Commenter cet article

litteratus 20/08/2010 13:47



quel homme ! quel texte ...



Maisondeliza 20/08/2010 21:38



Je trouve aussi !



Opium 14/08/2010 19:11



Dicéopolis va négocier SA propre paix avec l'ennemi... N'y a-t-il pas là un vrai problème qui justifie peut être la réaction des charbonniers...


On pourrait croire qu'ils lui ont tiré dessus "à boulets rouges" (oui, je sais, il faut avoir mon âge et avoir monté quelques étages avec un sceau à charbon rempli de "boulets" pour trouver cela
drôle)...


Mais, je suis d'accord avec Muad, On n'a pas beaucoup progressé depuis 2400 ans, et la foule des financiers en particulier écoute plus volontiers le bruit du canon que le chant des violons...



Maisondeliza 14/08/2010 19:25



Je me rallie à ton jugement et à celui de Muad. Par rapport à certains problèmes humains, les textes d'Aristophane n'ont pas vieilli ...
Pour les boulets je te comprends car j'ai connu cette époque ! Et j'ai souvent été de corvée de seau à charbon !



Muad' Dib 24/07/2010 09:13



Coucou Liza, merci pour cet extrait.


Tu sais, je crois malheureusement que les partisans de la paix auront toujours plus de mal à se faire entendre.


L'Humanité doit être un peu sourde pour préférer le bruit du canon ...


Gros bisous et très belle journée,



Jacqueline 24/07/2010 00:07



il pourrait très bien etre de notre époque le zig!!!



Maisondeliza 10/08/2010 13:02



On rigolerait plus !



martine 23/07/2010 15:58



Aristophane et Laurent Terzieff, même combat !